Nous représentons les personnes devenues sourdes ou malentendantes à l'âge adulte, ou dont la perte auditive s'est aggravée progressivement depuis l'enfance.
Les notions de sourd et de malentendant varient selon les personnes : dans ce site, le mot "sourd" désigne une personne dont la surdité est totale ou presque totale, le terme "malentendant" désigne une personne qui a des restes auditifs lui permettant de tirer profit d'un appareillage.
En France, 5 182 000 personnes ont un handicap auditif (soit une prévalence de 89 pour 1000 habitants), dont 303 000 souffrent d'une déficience auditive profonde ou totale (6% des déficients auditifs), 1 430 000 ont une déficience auditive moyenne à sévère (28% des déficients auditifs), 119 000 personnes utiliseraient la langue des signes française en France métropolitaine. Moins de 1% des déficients auditifs déclarent utiliser la langue des signes.
(Source : Enquête Handicap, incapacités, dépendance 1998 -1999)

La fréquence des déficiences auditives augmente fortement à partir de la quarantaine. Les déficients auditifs sont très majoritairement des personnes âgées : deux sur trois sont âgées de 60 ans et plus, une sur trois est âgée de 75 ans et plus.

Dans le département du Nord, on peut estimer à 230 000 le nombre de personnes présentant un handicap auditif.

L'ADSMN est membre et fait partie du conseil d'administration de l'association nationale représentant les besoins des devenus-sourds et malentendants : Bucodes SurdiFrance